jeudi 27 septembre 2007

Et ça recommence!


Je vous délaisse un peu, c'est à cause de ça!
Bize

samedi 22 septembre 2007

Suite du 18 septembre; D'autres photos pour vous aider...

Dans ma note du 18,
il y avait pourtant un indice
qui fesse comme on dit!
Mina, trois A; je te donne un D-
En direct des Iles, une cabane dans un arbre,
une maison de lion; D-
Encore moins maison maya! E-
Accent grave; C+ mais c'est pas ça
Martin, je pense que tu n'as pas vu la question
autrement t'aurais surement eu un A+
Laouen, ce serait facile pour toi aussi!
Les autres, il vous reste une chance...
Nouveaux indices:
Autrefois, il fallait travailler dur
pour gagner son repas
Bien là, si vous trouver pas ce que mon ami et moi
frabriquons...
Bize

mercredi 19 septembre 2007

Pour vos yeux...

Celle-ci pour vos yeux...
Celle-la pour votre imagination...

Et enfin, celle-ci pour résoudre la question:

''Qu'est-ce que c'est ?''

Bize



Bize, le journaliste-photographe...

Bien oui, vous connaissez déjà Bize le poète, l’historien, le philosophe, le psychotique, le chroniqueur littéraire, l’artisan, le théologien et bien sur Bize l’amant. Mais saviez-vous que depuis ce matin 9:00hre, je suis journaliste-photographe aux faits divers? L’occasion fait le larron!

Ce matin, 9hre pile, une voiture de police passe devant ma camionnette, gyrophares allumés ainsi que la sirène en fonction. Puisqu’elle se dirige dans la même direction que moi, je porte évidemment une attention particulière à sa destination. Deux autres voitures apparaissent et cherchent comme la première l’endroit précis de l’accident pour lequel ils sont appelés à intervenir. Au bout d’une minute de recherches, les policiers aperçoivent enfin une impressionnante situation. Moi aussi d’ailleurs!

Il semblerait que Mme la conductrice d’un certain âge ( âge certain devrais-dire ) ait confondu la pédale de l’accélérateur avec celle des freins. Sur une rue résidentielle, sans aucune autre voiture impliquée, elle aurait fait son arrêt d’une drôle de façon. Tricotait-elle en conduisant? La question se pose. Y avait-il une marmotte au milieu de la rue, qui sait? Enfin, il semble que la dame n’ait pas de sérieuses blessures et promet de faire vérifier ces pédales le plus rapidement possible. Quant à sa façon de garer sa voiture, elle est à réviser au plus sacrant.
De grâce, faîtes attention à votre conduite automobile surtout en tricotant des pantoufles.

Bize

mardi 18 septembre 2007

Qu'est-ce que c'est???


L’artisan menuisier que je suis est en train de construire quelque chose de vraiment spécial. J’ai fait des projets de toutes sortes, des salles de bains luxueuses aux balcons des plus modestes mais travailler sur des maisons anciennes me passionne énormément. Le travail qui mélange le bois et la pierre selon des méthodes anciennes comble mon petit coté créatif.



Depuis une douzaine d’années, j’ai rénové pas moins de six maisons anciennes ( voir de deux cent ans et plus ) surtout construites en pierres. Il faut dire que de nos jours les travailleurs réguliers de la construction et de la rénovation n’ont pas le temps de réaliser des projets demandant … simplement du temps. Pourtant, la satisfaction du travail accompli est à son comble devant la réalisation d’un projet compliqué, respectants l’architecture et la logique des temps passés. Sans m’en rendre compte, j’ai accumulé une expertise, sans doute bien petite en comparaison avec les artisans des vieux pays mais quand même assez grande pour me permettre d’en tirer profit.
Aujourd’hui par contre, point d’expertise! Seules les idées, les suppositions et l’habileté à travailler avec mes mains aideront mon client et ami à réaliser l’un de ses rêves… Chose certaine, j'ai du pain sur la planche!

Allez-y, devinez ce que j’ai commencé à construire aujourd’hui?
Bientôt vous pourrez en voir des photos!
Bize

mercredi 12 septembre 2007

Et je rêve encore... pincez-moi docteur! Voter en portant le voile islamique..

Je dois dormir, ça ne se peut pas.

Dans les journaux ce matin j’apprenais qu’en Iran les femmes mal voilées recevaient des amendes et pouvaient même être emprisonnées. Ils ont même révisé le code vestimentaire de façon encore plus ‘’voilé’’ que l’an passé. Les contraventions se comptent par centaines de milliers. Et plus tard avec Gilles Proulx à la radio, une gentille québécoise de souche, convertie à l’Islam disait comprendre la démarche spirituelle du port du voile. Allô? J’étais tellement bien à l’asile. Pourquoi ils m’ont laissé sortir?

Le résonnement est fort simple, je vous l’écris encore pour que cela entre dans vos cocos; Les trois religions, dîtes ''révélées'', découlent du même dieu ( en minuscule s.v.p.) et si elles sont si différemment observées, c’est que ceux qui y croient ont des œillères. L’ange Gabriel est le même pour le juif, le musulman et le chrétien. Les histoires racontées depuis les patriarches sont les mêmes. Conséquemment la ‘’vraie’’ religion devrait se situer dans un mélange des trois et tous devraient respecter les autres mais bon… les trois sont fausses évidemment. Ce sont des codes de vie pour gérer le peuple, élaborés sur des centaines d'années (même des millers) par les dirigeants de tout ces croyants. Le voile est l'exemple parfait des ces différences entre pleuplades car son port se fait de façons différentes selon les moeurs locales pourtant pour eux il y a qu' ''un seul dieu'' ( du moins ils le croient ). Personnellement je préfère la femme avec très léger voile qui débute au épaule et qui tombe sous les fesses... avec rien en dessous et des chandelles partout. Bon certain lecteurs et lectrices pourront imaginer autre chose mais je suis certain que le voile peut être interressant...

Je me propose donc comme un nouveau prophète contemporain ( pas d’offrandes périssables s.v.p., que de l’argent sonnant sera accepté ). J’ai reçu, je vous le dis, des directives très claires du tout puissant, au moment même ou je me lavais les orteils dans mon bain chaud. Je vous les révèle en espérant ainsi régler les conflits qui me semblent évidents :

Il m’a dit :
Tu n'auras pas d'autres dieux que moi.
Tu feras un petit inukshuk sur ton terrain.
Tu seras l’égal de l’autre sexe ( j’ai dis égal, pas régal, enfin… )
Tu honoreras ton père et ta mère ( si ils le méritent seulement ).
Tu ne tueras pas ( surtout pas le prophète ).
Tu ne commettras pas d'adultère ( négociable ).
Tu ne voleras pas ( sans ailes ).
Tu respecteras ton voisin ( qui n’aime pas entendre tes chiens aboyer ).
Tu aideras ton voisin ( si il le mérite ).
Ton gros camions tu n’amèneras pas sur la rue du prophète.Tu respecteras la nature.
Toi femme, tu te dévoileras ( hi! hi! ).



Ton vote seulement sera voilé.
Dans les églises, temples et mosquées vides tu feras des partys.

Ces commandements tu ne compliqueras pas.

Avec le monde tu t’ajusteras.



Et ceci tu n’oublieras pas.
Jusqu'à ce que mon météorite t’écrasera.

Ne vous bousculez pas demain devant chez moi je ne répondrai à aucune question, je resterai un gars simple. Je vais simplement m’acheter une nouvelle voiture de style Pape mobile bleu-poudre avec une boule en arrière. En espérant que mon médecin ne lira pas ce billet autrement je risque de me retrouver avec ma nouvelle voisine à l’asile… WOUF!

Le seul pays au monde ou il est permis de voter voilée!!!! C’est ici ! J’ai HONTE!

Nos dirigeants sont caves mais caves, caves, caves… Enfermer-moi quelqu'un… WOUF,WOUF!!!
Bize

lundi 10 septembre 2007

Un billet qui a du chien!

Même si devant ma maison, il y a mon Inukshuk qui veut dire la paix, la guerre est déclarée!

Il y a des nouveaux résidants sur ma rue… . Une jolie famille qui sur photo doit assez bien paraître. Une maman, un papa, deux petits enfants à temps plein, deux autres à temps partiel et deux très beaux chiens… sur photo.

Un Inukshuk, je vous le rappelle, signifie aujourd’hui la paix et, selon moi, l’entraide. En dépit de cet emblème bien en évidence sur mon terrain et façonné de mes propres mains, je déclare la guerre aux comportements d’imbéciles de ces nouveaux résidants de ma rue! Et ils n’y sont que depuis deux semaines!

Comme vous le savez, nous avons passé la fin de semaine d’avant la dernière (compliqué? Lisez deux fois) en camping et ‘’malheureusement’’ nous n'avions pas fait connaissance avec ces gens, devrais-je dire ici leur présence en nos lieux. Par-contre ce vendredi passé nous avons eu une belle démonstration du respect qu’ils ont de leurs voisins. Environ 50 mètres séparent mon terrain de celui de ces gens, pourtant voulant me coucher tôt à cause de mes yeux fatigués (voir note précédente ), je n’ai jamais été capable de fermer ceux-ci. Un gentil berger allemand me faisait entendre sa douce voix et ce pendant au moins deux heures trente minutes sans que les propriétaires n’interviennent et pour cause ils n’y étaient pas! J’ai donc essayé d’aller leur demander de faire taire leur chien mais personne dans la demeure. Le lendemain matin je suis donc passé leur faire part du dérangement que leur bête m’avait causé. Ils n’ont comme réponse que de dire ‘’Merci nous ne savions pas qu’il jappait lorsque nous n’étions pas là’’ or le chien jappe tout le temps et ce même s’ils sont là! Et ce sans que ces propriétaires interviennent auprès de l’animal! J’ai profité de cette rencontre pour expliquer à ces nouveaux arrivants que puisqu’ils n’avaient pas de clôture entourant leur terrain qu’ils avaient l’obligation de les tenir en laisse… selon la loi.

J’étais loin de me douter à ce moment que je n’étais pas le seul à en avoir raz le bol. Mes voisins qui possèdent le terrain entre moi et eux reçoivent la gentille visite des deux chiens régulièrement depuis qu’ils sont là et recueillent des excréments en remerciements alors que ce voisin a une peur de ces chiens à cause d’une expérience passée. Il me dit alors qu’une clôture sera installée vendredi prochain mais qu’il ne comprend pas que les chiens soient toujours libres car il a mentionné, à ces nouveaux gentils voisins, qu’il avait peur de ceux-ci! Cela me dépasse. Et ce même après que je leur ai expliqué les règlements municipaux concernant la liberté des chiens. De l’autre coté de la cour, une maman vient d’accoucher d’un petit garçon prématuré et fatiguée, elle doit absolument se reposer mais les gentils propriétaires de chiens laissent les pitous aboyer sans intervenir. Même désagréments pour pratiquement tous les voisins adjacents et comme moi, à deux et même trois terrains plus loin. Quelle entrée dans le voisinage!

Le bonheur des uns fait le malheur des autres… évidemment! Il s’avère que ces gens demeuraient directement à coté de chez mon ami Denis ou si vous préférez ‘’TheKnee’’. Oui, oui celui qui sévit dans mes commentaires, et bien depuis deux semaines, il dort tranquille! Tout son voisinage aussi. L’art de se faire aimer et détester, ces gens le possèdent à la perfection. Ils se font détester à cause de leurs comportements imbéciles et se font aimer lorsqu’ils quittent un cartier! En quelques jours seulement, ils ont réussi à dépasser mon seuil de tolérance en terme de voisinage…

En allant à l’aréna pour reconduire mon champion, je suis donc arrêté au poste de police pour avoir une copie des règlements municipaux spécifiques aux propriétaires de chien. Malheureusement, la policière m’a simplement demandé pourquoi. Bref en deçà de trente minutes des policiers étaient sur place, constatant les infractions aux règlements. Avant même que je quitte l’aréna, la policière qui m’avait répondu, me téléphona sur mon portable pour me faire part de l’intervention. Elle me spécifia même de ne rien endurer et de téléphoner immédiatement si il y avait un autre dérangement. De plus un numéro d’appel facilitera les interventions futures si nécessaire. Un numéro que je me suis empresser de donner à mes autres voisins incommodés par le manque de respect de ces nouveaux arrivants.

Voici les principaux règlements de ma ville;

14.11 Le propriétaire d’un chien, a omis de le garder sur sa propriété de manière à ce qu’il n’erre pas dans la ville. Doit être retenu par un dispositif l’empêchant de sortir du terrain; 60.00$
14.13 Propriétaire ou gardien d’un chien, l’a laissé hurler ou aboyer de manière à troubler le repos du voisinage; 60.00$
14.22 Propriétaire d’un chien qui fait des selles et qui a omis d’en disposer de façon hygiénique sur un terrain, dans un endroit publique, sur une propriété d’autrui; 60.00$

De toute évidence, trente minutes après mon retour à la maison, ils avaient déjà oublié ces règlements car les chiens n’étaient toujours pas attachés et étaient de retour sur le terrain de mon voisin! Ai-je le droit de dire qu’ils sont idiots? Grâce à Suzanne ils ont évité une contravention me disant de leur laisser une petite chance… bon O.K. Une petite trêve mais la guerre n’est pas finie!

Vous avez des voisins qui vous incommodent? Dîtes-le!

Bize

P.S. Denis, c'est pas nécessaire de me dire que tu n'en n'as plus!

jeudi 6 septembre 2007

Cinq semaines plus tard....

Sur Radio-Canadablog

Jeudi 2 heures, 38 minutes

MAURICIE (RC) - L'enquête sur la disparition de Cédrika Provencher progresse. La Sûreté du Québec (SQ) dévoile, après cinq semaines d'enquête, la description d'un véhicule et des informations sur un suspect.
La SQ cherche une automobile de marque Acura de couleur rouge ayant quatre portes. Le véhicule possède une transmission manuelle, des poignées chromées et n'a aucun aileron arrière. Les vitres de l'auto ne sont pas teintées et l'intérieur est beige.
Même si les enquêteurs ne dévoilent pas un portrait-robot d'un suspect, ils ont tout de même donné quelques informations sur la personne recherchée. La SQ cherche un homme qui aurait entre 30 et 40 ans ayant les cheveux châtains et possédant une carrure moyenne. L'individu s'exprime en français.
Lors de la disparition de Cédrika, survenue le 31 juillet dernier, le suspect portait des sandales, un bermuda ainsi qu'une chemise à manches courtes ou encore un chandail.
Chronologie des faits
Le 29 juillet dernier, un homme aurait approché des jeunes filles au parc Chapais en leur demandant de l'aider pour trouver un chien noir et blanc.
Selon la SQ, le lendemain, soit le 30 juillet, un individu se présente à nouveau au parc disant chercher son chien. Une fille qui était présente la veille au même endroit affirme qu'il s'agit du même homme qui les a approchées deux jours de suite.
Le 31 juillet, la journée de la disparition de Cédrika, un véhicule se stationne de façon irrégulière place René-Matteau vers 19 h 15. L'homme sort du véhicule et se dirige vers un secteur boisé environnant.
L'enquête de la SQ démontre qu'à ce moment-là Cédrika cherchait à son tour un petit chien noir et blanc.
Quelques minutes plus tard, l'homme ressort du boisé pratiquement au même moment où deux jeunes filles en ressortent également. La description de l'une des fillettes correspond à celle de Cédrika Provencher.
Vers 20 h, la fillette de 10 ans est vue avec son vélo à l'angle de la rue Chapais et du boulevard des Chenaux et elle semble toujours chercher un petit chien.
À 20 h 27, Cédrika est aperçue pour la dernière fois dans le secteur avec sa bicyclette, à l'angle des rues Matteau et Chapais. Trois minutes plus tard, à 20 h 30, le vélo de Cédrika, qui était appuyé sur une borne-fontaine, est trouvé par des jeunes qui l'amènent plus loin.
Toute personne possédant de l'information peut communiquer avec la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.
Cinq semaines plus tard... trop tard... Enfin, si votre voisin célibataire et bizare a une telle voiture à vendre...
Bize

Hier, le Yulblog, aujourd'hui, le bog!

Hier, je suis allé au Yulblog. Évidemment Mina n'y était pas! Une chance car je crois bien qu'elle ne m'aurait pas reconnu. C'est que voyez-vous mes yeux sont rouges et enflés à cause d'une infection que les médecins tentent de contenir depuis mardi mais sans résultat. Cela avait débuté vendredi passé et ma fin de semaine prolongée en camping est loin d'avoir arrangé les choses. Bref après ma petite soirée du yulblog, je me réveille avec les yeux encore plus amochés que la veille et ce sans que j'aie abusé de quoi que ce soit!

Orgelets
Description
Les orgelets constituent généralement une infection bactérienne temporaire et bénigne qui affecte le bord de la paupière ou de l'œil. Les glandes qui entourent la paupière s'obstruent et gonflent jusqu'à ce qu'une plaie apparaisse, ressemblant à un petit bouton ou à un furoncle. L'orgelet peut aussi résulter d'une obstruction du follicule d'un cil. La plaie provoque une douleur au niveau de l'œil et se remplit temporairement de pus. Un second type d'orgelet, plus grave, peut se développer plus à l'intérieur de la paupière et gonfler jusqu'à ce que l'intervention d'un médecin soit nécessaire.Les orgelets sont très communs. Chacun développe en moyenne un ou deux orgelets durant sa vie, même si certaines personnes en souffrent très fréquemment.

Un ou deux durant sa vie!!???? J'en ai douze en même temps!

Sur une note plus agréable, hier il y avait plein de gens mais il y avait surtout mon ami Omo-Érectus avec son sourire en coin qui m'a gentiment offert ma deuxième consommation soit, un bon café. Merci mon vieil ami (dans le sens de plus vieux bien sur) . Une autre bonne personne à qui je pouvais faire les yeux rouges, hier, Fanny qui se cherche sans arrêt était également de la fête entourée d'une foule de gentilles personnes qui veullent l'aider à se retrouver mais bon... rien n'y fa, elle est à l'envers cherchant des papillons (qui sont chez moi d'ailleurs) . Bonne et modeste soirée mais dur réveille enflammé.

Vous avez déjà eu des orgelets internes au point de ne pas savoir si l'infirmière (infirmier si vous préférez) était jolie?

Bize

mardi 4 septembre 2007

Réserve faunique de Papineau-Labelle...

Je devais avoir 18 ans la première fois que je suis allé camper dans la réserve faunique Papineau-Labelle, il faut croire que j’en suis pas revenu…

Encore une fois, le canot sur le toit de la camionnette, la tente-roulotte accrochée à l’arrière et les petits se chamaillant sur l’arrière banc, nous sommes partis pour le lac Joinville. Là, c’est la tranquillité même. La nature à son meilleur. Et la paix, la sainte paix. L’odeur des sapins, des feuillus et un petit fond de feu de camp nous envahirent. Le lac à son mieux, clair calme et de température fraîche. Des collines à perte de vue surtout du haut du mont Bondy. Les enfants jouent avec les grenouilles et des petits crapauds de toutes les couleurs en leur faisant des enclos de sable doux. Des jeunes couples un peu partout me remémorent mes premiers instants en ces lieux. Et, enfin, cette jolie femme à mes coté qui partage avec moi ces moments de bonheur.

Le seul bémol dans tout cela; la dure réalité des besoins routiers de notre belle province. Un trajet d’environ trois heurs pour le retour nous a pris huit heures trente. En plein cœur de la nature, à l’Annonciation, c’était pare-choque à pare-choque et ce à trois heures de route de Montréal! Quelle perte de temps. Une chance, elle était à mon coté.


Bize