dimanche 30 novembre 2008

Tout est possible...

Le comprendrons nous un jour...

Le destin est entre nos mains... l'échapperons-nous?

Merci Deby pour cette photo...
Daniel

jeudi 27 novembre 2008

Amusons-nous un peu.... mais pas trop!

http://www.doctissimo.fr/

J'ai passé trois heures à l'hôpital cette nuit... Y'a pas de cassure...
Une grosse contusion.. En vieillissant, je vous le confirme, l'on ne peu plus faire ce que l'on faisait étant plus jeune...
Et CRAQUE!!! OUACH!!!



Contusion Contus Contusionné
Médecine générale, neurologie , chirurgie générale - N. f. Du latin contusio, de contundere, meurtrir . On désigne par contusion toute blessure ou meurtrissure qui ne provoque pas de plaie ouverte. Une forte pression , un choc plus ou moins violent, sont des causes possibles de contusions, qui peuvent aller du simple "bleu" ou ecchymose à des dégâts internes importants au niveau des muscles, du squelette , des vaisseaux sanguins et des nerfs. Certaines contusions graves peuvent affecter les viscères thoraciques ou abdominaux et nécessiter une intervention chirurgicale d'urgence. Adj. : contus (du latin médical contusus) ou contusionné : qui présente une ou plusieurs contusions.

La prochaine fois qu'elle sera accroupie en train de peindre le bas du mur... je la laisserai tranquille... je ne la prendrai plus par en arrière pour la faire littéralement rouler sur mon torse... l'entrainant ainsi sur moi alors étendu sur le sol... ma cage thoracique ne me le permet plus...

Donc si vous avez des suggestions de positions pas trop difficiles pour le contusionné que je suis, je suis preneur de vos bons conseils...

le vieux

mardi 25 novembre 2008

Élections provinciales 2008 au Québec... Comment voter troisième Partie..

Caves...
Un cave... un vote... deux caves... deux votes...

Pourrions-nous avoir du sang neuf?


Des débats intelligents?

Élections provinciales 2008 au Québec... Comment voter Deuxième Partie..

Avis à tous...
Pour les futures générations... Mes enfants, les vôtres...
Donner une bonne claque dans face à
ce baveux de Charest...
Votez autre chose que LIBÉRAL!!!!

Ces anciens ministres sont partis...
les poches bien remplies...


Je ne peux que donner mon vote à Mario.
Je ne veux d'aucune façon les vieux péquistes et ces voleurs de libéraux... Mario fais de ton mieux... Jamais tu ne pourras faire autant d'erreurs que les anciens partis, ils ont dépassé les bornes.
Bonne chance

Je m'excuse à vous lecteurs réguliers de ce blog, de vous imposer ma vision politique mais je ne puis resté silencieux...
Daniel


mardi 18 novembre 2008

Québec, Élections Provinciales 2008, la façon de voter

Puisque Jean Charest, en pleine crise financière, provoque une élection nous faisant ainsi dépenser environ 85 millions de dollars. Puisqu'il se dit incapable de gérer le Québec sans une majorité au pouvoir alors que tous devraient se retrousser les manches et travailler. Puisqu'il empêche, avec cette décision, le gouvernement de fonctionner normalement pour une période d'au moins trois mois. Je vous propose cette simple façon de voter...
Dans votre circonscription si votre député était soit péquiste ou adéquiste, votez unanimement pour lui, si il était libéral, votez unanimement pour celui qui arrivait deuxième en nombre de votes...
De cette façon nous aurons soit un gouvernement péquiste ou adéquiste minoritaire et des partis devront travailler ensemble comme ils souhaitaient le faire avec Charest avant qu'il ne déclenche ses élections mais sans celui-ci... Nous serions alors...
Libérés des Libéraux...
Pour ceux qui s'inquiètent des capacités des adéquistes ou des péquistes à gérer notre gouvernement... expliquez moi comment cela pourrait être pire que lors des derniers mandats...
Santé,
éducation, transports, finances...
Ce serait plus facile d'avoir un ''Obama'' chez nous mais...
En attendant n'acceptons pas cette dépense d'élection en sortant les libéraux...



Je n'aime pas tellement faire de la politique
mais comment rester sans mots devant un politicien
aussi égoïste et sans scrupule...

lundi 17 novembre 2008

Surprenant survenant...

12:59 PM

Moi je croyais que son Wilfred(je vous évite la photo)
l'avait bouffé mais non il est de retour, je me suis inquiété pour cet ami pour rien...
Un bien fait pour la blogosphère...

vendredi 14 novembre 2008

Where is Barack Obama today??? In Québec??? No Way!!!

Bientôt ce sera les élections au Québec mais puisque
c'est une histoire de coq et d'égo nous devrions nommer
cela des érections... ce serait pas juste pour
Pauline par contre...
Alors ou est-il ce Barack Obama au Québec
Jean, Pauline ou Mario???? Des Obama?
Aux bas mots des zéros...
Moi, je vote pour Obama!

mercredi 12 novembre 2008

Enfin je peux vous écrire quelque chose...

Parce que ce matin, j'ai le temps....Un petit tuyau qui me fait défaut...
Alors en attendant la remorqueuse...
Pourquoi pas admirer cette Vie...
video
Je n'écris pas souvent ces temps-ci sur ce site..
C'est que celui de fiston pour son hockey me demande un peu plus...
Paternité oblige...
Bize

samedi 1 novembre 2008

Vous ne pourrez jamais imaginer toutes les recherches qui arrivent chez moi...

En voici une....

17:51:23 -- 6 hours ago


Non mais....

Novembre... le mois de la mort....


Ce mois-ci, le sujet des textes au Café-Blogs c’est la mort. Pas facile n’est ce pas? Alors les tous petits, les grands faibles, les croyants, les biens-heureux et les imbéciles ce texte n’est pas pour vous…

La fourmi et moi…

…Petit et comme tous les jeunes garçons, je m’amusais à bruler des fourmis avec une loupe… Quel garnement n’a pas fait cela? Je me souviens encore de la senteur… Mais où vont’ elles après? C’est fou comme questionnement pour un enfant me direz-vous? C’est que les livres que je feuilletais à cette époque m’enseignaient la théorie de Darwin… L’évolution de la VIE sur Terre. De l’autre coté et contrairement à mon ami Charles, le curé n
ous enseignait que le paradis nous attendait quelque part dans l’univers. Les fourmis s’en vont où, elles? Mon raisonnement fût assez simple; il ne peut y avoir assez de place au paradis pour toutes les fourmis que les garnements brulent et que les adultes écrasent avec leurs grands pieds ainsi que de la place pour les autres animaux et les humains.

Malheureusement entre l’homme et la fourmi, il n’y a pas de grandes différences à part l’intelligence (bon un peu moins avec la femme mais restons sérieux ici). En dehors de ce cerveau, qui peut enregistrer une quantité phénoménale de bons et mauvais coups, il n’y a pas g
rand-chose. Saviez-vous qu’une fourmi ramènera en ligne droite son butin alors qu’elle l’aura trouvé en zigzaguant? Proportionnellement un grand pourcentage d’humains en serait incapable. Évidement je m’éloigne du sujet principal mais ce raisonnement de garçon de 7 ou 8 ans ne m’a jamais quitté. Il n’y a pas de paradis assez grands pour tous les morts…

Devant ce constat renforcé par les nombreuses prières à mon père qui restaient sans réponses, le jeune gamin que j’étais aimait déjà ce
tte Vie qui m’était prêtée. Aimer la Vie est une chose mais que doit-on penser de la mort? C’est inévitable certainement un jour ou l’autre nous y ferons face. Quatre-vingt ans en moyenne divisé par l’infini… avouez que nous sommes plus morts que vivants… Évidement il serait plus facile de devenir musulman et d’avoir droit à des dizaines de vierges au paradis mais qu’adviendra-t-il de ma douce au ciel? Que ferait-elle avec ces vierges? Je manque d’imagination vous pensez? Non, c’est simplement que je ne crois pas à ce que nous nommons l’âme… pour moi, l’âme ou l’esprit si vous préférez, ça n’existe pas.

La fourmi a-t-elle
une âme, un esprit? Je ne crois pas et l’unicellulaire non plus. Imaginez une seconde que vous êtes au paradis avec tous vos amis, vos parents, ou encore soixante-douze vierges mais sans votre tête, vos bras ou encore votre zizi que ces jeunes déesses voudraient tant vous arracher… quel plaisir! Je ne sais pas pour vous mais moi sans ma tête et mon corps, je n’existe plus. Si je suis incapable de voir, sentir, toucher, entendre et surtout gouter ma douce, je ne suis plus. Le passé étant garant de l’avenir, je ne me souviens pas de mes activités en deçà des quarante dernières années, il y a deux cent ans, je n’existais pas… Je pouvais bien être une vache hindoue, je m’en fous pas mal. Ce qui compte pour moi c’est justement moi, mon moi. C’est la somme de toutes les informations que mon cerveau accumule depuis mon arrivée dans le ventre de ma mère. C’est à cause d’un zipper d’ADN et dont les deux cotés viennent de nos parents qu’une base d’informations guident les molécules dans une construction structurée dans l’espace physique et dans l’espace temps, produisant ainsi une pièce majeure et sans égale, le cerveau. Sans ce morceau, sans ce jello qui nous caractérise, la question de la mort n’existerait pas. La fourmi se pose-t-elle la question? S’inquiète-t-elle de son dernier souffle? Je ne le crois pas mais nous les humains… oui… C’est en criant de rage, en pleurant silencieusement ou encore en se réveillant de son cauchemar que l’homme fait face de son vivant à la mort, sa mort. Oui je sais je me répète encore mais mon constat est pour moi si évident que je vous le souligne; La Vie a fait une erreur. Peut-on vraiment la blâmer? Elle évoluait de son mieux, elle tentait le tout pour le tout. Avoir doté les hommes d’un pareil jello de matière grise… quelle imprudence….

Et toutes ces nuits qui me réveillent et qui font que mes matins sont parfois difficiles comme ce sujet, ressemblent-elles aux vôtres? Demandez à notre fourmi ce qu’elle en pense… Pour ma part je sais exactement où je serais dans vingt-mille ans… Mon seul regret sera de ne pas pouvoir la sentir au près de moi… pas la fourmi, ma douce évidemment!
Bize
Image de la fourmi prise sur http://ftp.cqfd-corp.org/?N=D