mardi 30 juin 2009

J'ai manqué le travail aujourd'hui...


J'ai troqué le marteau pour
mes bâtons de golf...

Je suis meilleur avec le marteau...
Même que le marteau doit être
meilleur que moi au golf..
J'ai eu du plaisir quand même...

vendredi 19 juin 2009

je ne suis pas un champion mais

video
.
Je suis quand même meilleur en kneeboard
que Suzanne avec une caméra vidéo...

jeudi 11 juin 2009

Avant qu'elle ne disparaisse...encore...

Je lui ai chiper sa photo!

Je m'excuse auprès de mes lecteurs réguliers...

Cela fait deux articles de suite
sur la politique municipale... Mais que voulez-vous,
il y a des coups de pieds au cul qu'il faut donner aux gens
qui les méritent.


Bravo M. Pavone! Nous ne vous oublierons Jamais

Éric Clément
La Presse

En faisant le tour de 28 villes de la Rive-Sud et de la couronne Nord, on constate que les maires de Châteauguay, Sergio Pavone, et de Varennes, Michel Tremblay, ont engagé les frais de représentation les plus importants pour la période du 1er janvier 2007 au 30 juin 2008. Dans la couronne nord, Pierre Gour, maire de L'Assomption, et Sylvie Saint-Jean, mairesse de Boisbriand, arrivent en tête....

...

M. Gladu a dépensé moins que la mairesse de Boucherville, Francine Gadbois (4962,59 $), que Gilles Pepin, maire de Saint-Constant (5039,03 $), Michel Gilbert, maire de Mont-Saint-Hilaire (5351,71 $), Jean-Marc Pelletier, maire de Brossard (6237,37 $), Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie (7399,51 $), Michel Tremblay, maire de Varennes (10 100,99 $) ou encore Sergio Pavone, maire de Châteauguay, avec 13 832,66 $.

M. Pavone a 13 factures de restaurant en 2007 pour 1654,61 $ (127 $ par repas en moyenne). Les dépenses pour son auto s'élèvent à 2148,38 $ et ses déplacements, 2645,56 $. En janvier 2008, ses cours sur la négociation avec les communautés autochtones ont coûté 5017,88 $. M. Pavone dit que cela fait partie de la bonne réalisation de sa tâche, compte tenu de la proximité de Kahnawake.

Il dit aussi que les repas au restaurant sont «importants» pour sa ville, notamment celui de 202,14 $ avec le président de la Fraternité des policiers de Châteauguay, avec une bouteille de Saint-Émilion à 60 $. «C'était une année de négociations, donc j'avais besoin de savoir s'il y avait des problèmes majeurs», dit-il...

...

Pourriez-vous nous dire quel était le problème majeur sinon votre cas m. Pavone? Chose certaine M. Sergio Pavone vous avez un problème de consommations... les chiffres le prouvent!


lundi 8 juin 2009

Que j'ai été stupide... j'ai voté, jadis, pour Sergio Pavone


J'ai connu Sergio alors qu'il était jeune et innocent...
Maintenant il est libéral et coupable...
Coupable de tout détruire .
Au lieu de ne pas te présenter
aux prochaines élections, tu devrais
démissionner immédiatement.
Un ancien ami



1ère édition - Juin 2009
DANS CE NUMÉRO



VISITEZ NOTRE SITE :
sos-fernand-seguin.com

PÉTITION :
PLUS DE 10 000 CITOYENS ONT SIGNIFIÉ LEUR APPUI!

Bataille finale pour la protection du boisé
La bataille finale pour la protection du boisé Châteauguay – Léry vient de commencer.
Aux arbres citoyens!

Les événements se bousculent à Châteauguay autour de l'avenir de la ceinture verte Châteauguay – Léry, incluant le Centre écologique Fernand-Seguin. Le Maire propose aux citoyens de participer aux décisions à travers une démarche de consultation improvisée. Le Comité SOS Centre écologique Fernand-Seguin a fait part de ses réserves sérieuses aux élus qui les ont accueillies par une fin de non-recevoir. Il est trop tard, nous ont répondu les conseillers du Maire.

Dans leur empressement à se positionner pour les élections de novembre, les élus actuels tentent de situer l'avenir du Boisé Châteauguay - Léry comme un enjeu électoral. L'angle qu'ils ont décidé d'adopter se ramène à opposer « protection de l'environ-nement » et « développement économique ». Le « blabla » classique pour mener une campagne de peur en bonne et due forme et qui a si bien réussie par le passé.

Depuis son élection à la mairie, Sergio Pavone a su s’entourer d’une « redoutable » équipe de conseillers. Les plus illustres étant Jacques Roy et René Lemaire. ......... ( Pour éviter de trop déplaire aux gens concernés, le reste de ce paragraphe est retiré )

Ce super triumvirat a entrepris de nous en passer une « autre p’tite vite » en organisant une consultation totalement « bidon ». On nous propose un processus segmenté par quartiers (une preuve de résidence sera obligatoire), un citoyen ne pourra poser qu’une seule question, il n’y a pas de soirée d’information pour nos concitoyens anglophones, et les soirées d’information se tiennent à l’heure où les parents vont au soccer des enfants. Le message des élus est clair : « Plus les contraintes à la participation des citoyens seront nombreuses, moins ils seront informés et plus nous pourrons faire à notre guise! ».

Chers amis, voisins et citoyens, élevons nos voix et passons un message clair à nos élus. Assistez en grand nombre à toutes les séances d’information. Exigez d’avoir accès à toutes les rencontres. Posez toutes les questions que vous avez. N’acceptez pas de vous faire imposer une limite à vos interrogations. Assurez-vous de bien comprendre les enjeux en présence. N’est-ce pas là le but d’une séance d’information? N’acceptons pas d’être muselés.

Nous avons besoin de votre aide dès maintenant. Parlez aux membres de votre famille, à vos voisins et à vos amis. Dites-leur qu’il faut participer en grand nombre aux séances d’information. Il s’agit pour les résidents de Châteauguay de démontrer qu’ils ne sont pas des banlieusards endormis et amorphes comme se plaisent à le penser certains de nos élus actuels et leurs amis. L’avenir de notre patrimoine naturel et de notre milieu de vie est en jeu.

Faites comme nous, sonnez les cloches des églises!
Appelez « Aux arbres citoyens »!


Je voterai donc pour Nathalie Simon....