dimanche 7 septembre 2014

Guy Turcotte, moi et Robert Williams...

 T'en fais pas trop... Ils comprennent pas. Ils comprendront jamais. Ça fait depuis que l'humain existe que ça dure. Tant que cela ne leur arrive pas à eux, ils ne comprendront pas. Tu vois bien même des médecins comprennent pas. Mais ils y a ceux qui, comme toi, en reviennent. Ceux-là comprennent. Ceux-là pourraient aider les autres a comprendre. Mais ils ne veulent pas savoir, pas comprendre. Ils pourraient prévenir, éviter mais ce qu'ils veulent c'est condamner. Puis ils enterrent à nouveau. Ceux de la voisine, d'une cousine sans comprendre. Pour crier ils sont bons. Pour juger ils sont champions. Pour comprendre ils sont zéro. Pour prévenir ils sont idiots et puis ils enterrent... 

Le plus difficile, tu le sais maintenant comme moi, c'est d'en voir d'autres partir. Sans que les autres comprennent. Et on se dit "mais moi je t'aurais compris et aider". Mais trop tard il est parti.. Et ils enterrent. Sans comprendre. Hommes, femmes, menuisiers, humoristes et même médecins, nul n'est à l'abri. Robert Williams est parti seul, le chanceux, c'est une victime de la maladie, un héros. Et si il avait emporté ses enfants... 

Ne t'en fais pas trop Guy, ils ne comprennent pas.... Ils ne veulent pas.

"Parlez aux gens de ce qu'ils connaissent et vous serez connaissant...
 Parlez aux gens de ce qu'ils ignorent et vous serez ignorant..."



(Merci à une amie pour les deux dernières phrases... Écrites il y a plus de trente ans.)

Aucun commentaire: